trouver des financements publics pour son association

Trouvez des financements publics pour vos projets associatifs : les bonnes méthodes pour y arriver

Estelle Développer son activité

Vous avez un projet artistique ou culturel que vous souhaitez financer ? Vous êtes une association à qui un petit coup de pouce de l’Etat ne ferait pas de mal ? Dans un précédent article, nous vous parlions du crowdfunding. Ici, nous abordons la question des financements publics. Et Nietzsche nous pardonnera notre infidélité : non, le financement public n’est pas mort. Nous ne l’avons pas (encore) tué. 

Recherche de financements publics

Partons à sa recherche.

Répondez à un appel à projet

Rien de tel que la réponse à un besoin pour recevoir de plein droit un financement…quitte à déborder un peu du projet initial pour coller à un objectif donné (c’est le jeu). Votre projet devra être appuyé par un dossier béton, pour vous donner toutes les chances d’être éligible.

Pour cela, surveillez les deux sites :

Regardez par exemple ce qu’on y a trouvé d’intéressant en fouillant bien.

Petite astuce : mettez une alarme qui sonnera à chaque mise à jour des pages ci-dessus, grâce aux outils :

N’ayez crainte pour votre tranquillité sonore, vous ne risquez pas d’être dérangé trop souvent.

Sollicitez le DLA – Dispositif Local d’Accompagnement

Le DLA aide les associations gratuitement dans leurs besoins, quels qu’ils soient : formations, élaboration de budget, site Internet, recherche de financement, … Pour en bénéficier, il faut :

  • Embaucher au moins 1 salarié,
  • Être domicilié sur le département du dispositif (Paris en compte un que vous connaissez sûrement déjà : l’Addel).

Appelez-les pour prendre rendez-vous. Ils vous proposeront un entretien de 3h, auquel devront assister a minima deux représentants de votre association, dont un membre du bureau (Président de préférence). Un premier bilan de vos besoins sera constitué, et suite à cela, ils décideront de vous accompagner ou non. Ils fonctionnent par année civile, de janvier à décembre. Le mieux est de les contacter début janvier.

Rendez-vous sur leur site Internet pour mieux comprendre (ou pas ?!). Attention, ils mettent en avant leurs formations payantes, qui sont à distinguer de leur dispositif d’accompagnement gratuit.

Faites une demande de financement sur SIMPA

Non, ce n’est pas une blague. Si vous procédez à une demande de financement sur SIMPA (le service des démarches en ligne que la Mairie de Paris met à disposition de ses associations), vous avez peut-être une chance d’y arriver. Le tout est de bien savoir s’y prendre. N’envoyez pas une bouteille à la mer, ou vos chances seront réduites à néant. Préparez le trajet de votre bouteille : en premier lieu, partez solliciter un « élu ».

Adjoints à la mairie de Paris

Imaginez qu’ils accueillent votre projet avec le même sourire.

  • Rendez-vous sur la liste des adjoints au Maire, et spottez l’adjoint dont la fonction paraît la plus à même de vous écouter (ex : Pauline Véron, en charge de la vie associative).
  • Cliquez sur le portrait de l’élu pour être dirigé vers sa fiche de présentation. Téléchargez sa feuille de route et lisez-la attentivement pour savoir si oui ou non votre projet a des chances de soulever son intérêt (et comprenez comment l’orienter).
  • Passez à l’action : toujours sur cette fiche de présentation, il vous est possible de contacter l’élu par email, en cliquant sur « lui écrire ». Vous pouvez alors lui adresser un doux message pour le tenir informé de votre projet. Vous pouvez aussi tenter de le rencontrer, en téléphonant à la mairie d’arrondissement dont il dépend. Certains élus proposent des « permanences », pendant lesquelles ils reçoivent les gens du peuple, comme nous.
  • Et seulement une fois que votre projet a fait mouche, transmettez la demande via SIMPA.

Recevez de l’aide via l’embauche d’un salarié en CUI-CAE

On ne vous refait pas le topo, tout est dans notre article sur le sujet. Sachez qu’il existe aussi les emplois d’avenir.

On a éculé nos pistes pour la journée. La caverne d’Ali Baba n’est pas immense, mais elle a le grand mérite d’exister. Si vous entendez parler d’autres financements publics possibles, n’hésitez pas à nous les partager !

À propos de l'auteur

Estelle

Consultante web indépendante, je fais danser ma plume sur tous les sujets qui occupent bien mes journées : UX design, gestion de projet, création d'activité sur le web. Linkedin | | Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading Facebook Comments ...