Design sprint par Google Venture

Comment faire un Design Sprint | Tester votre projet en seulement 5 jours

Estelle Pop in the UX

Le Design Sprint est une méthodologie pour résoudre les « big problems » et tester de nouvelles idées en seulement 5 jours. Ce n’est pas nous qui l’affirmons, mais Google Ventures, dont le livre est paru en 2016.

Design sprint par Google Venture

Toujours à l’affut de méthodes pertinentes pour guider un projet, nous ne pouvions décemment pas vous épargner cet article.

On commence en image.

Design Sprint. Déroulé des 5 jours

Le design sprint : une nouvelle méthode ?

Le déroulé des étapes du design sprint n’est pas nouveau. On l’apprend en méthodologie UX ou en Design Thinking. Là où Google Ventures marque son point, c’est sur la durée du process.

La firme, qui investit dans de nombreuses start-ups, a trouvé le moyen de limiter les risques financiers en testant une idée dans un temps record. Elle a affiné sa démarche au fil des ans (elle évoque 2012 pour son premier design sprint). Elle propose aujourd’hui un vrai guide des tâches à accomplir jour après jour, pendant 5 jours.

En plus d’être un guide complet, le livre de Google Ventures offre une lecture agréable (en anglais seulement). Il est pavé de bons conseils pour bien mener un projet, que vous ayez ou non la possibilité de suivre le précepte à la lettre.

Prêt pour un sprint ? (Si vous arrivez jusqu’en bas de l’article sans être essoufflé, une surprise vous attend.)

5 jours en vase clos

Pour appliquer strico sensu la méthodologie du design sprint, il vous faut libérer une semaine complète dans votre agenda, du lundi au vendredi. L’immersion totale est une condition pour réussir le sprint. Heureusement, Google fait preuve d’empathie à notre égard. Il nous propose de courtes journées (10h-17h) pour nous laisser le temps de checker nos mails avant ou après (nous pouvons voir votre soulagement).

Avec qui partir pour un design sprint ?

Personnes à réunir pour un design sprint

L’idéal est de réunir 7 personnes maximum, dont :

  • Un ou deux décideurs (souvent le CEO ou le directeur du projet)
  • Des sprinteurs ultra-motivés aux compétences mixtes (finance, marketing, relation client, design, développement, …)
  • Un facilitateur, qui devra garder neutralité et motiver les troupes pendant 5 jours.

Comment ?

Fournitures pour un design sprint

Le mieux est d’investir la même salle pendant les 4 premiers jours. L’idée est de ne pas avoir à ranger chaque soir le matériel et de pouvoir maintenir affichées les nombreuses idées posées par écrit. Le 5e jour étant le jour du test utilisateur, il se déroule souvent dans un autre environnement.

Chose importante : l’utilisation des téléphones est proscrite. Sortez de la salle pour vos appels urgents.

LUNDI : DÉFINIR LE PÉRIMÈTRE DU DESIGN SPRINT

Définir objectif et questions du design sprint

Objectif long terme

Devant le premier café de la journée, réfléchissez à l’objectif long terme du projet :

  • Pourquoi faisons-nous ce projet ?
  • Où voulons-nous être dans 6 mois, 1 an, 5 ans (la question que tous les entrepreneurs « adorent » ;))

Problématiques à résoudre

Listez les « sprint questions », en répondant aux interrogations :

  • À quelles questions souhaitons-nous répondre dans ce design sprint ?
  • Nous pourrons atteindre notre objectif long terme à quelles conditions ?
  • Imaginons que notre projet échoue : qu’est-ce qui pourrait être à l’origine de cet échec ?

Moment critique

dessiner les parcours utilisateurs pour un design sprint

Attelez-vous aux parcours utilisateurs (experience map).

Sur un tableau, inscrivez les cibles à gauche, les buts à atteindre à droite. Complétez le vide par la série d’évènements que vos cibles doivent traverser. N’hésitez pas à effacer, reprendre, corriger tant que le schéma n’est pas satisfaisant pour l’équipe. Faites intervenir des « experts » (ex : le directeur marketing, le community manager) pour agrémenter le schéma de nouveaux points de vue.

Finissez par entourer la cible et le moment critique à adresser en priorité pour ce design sprint. Votre périmètre doit être cohérent avec les « sprint questions » et l’objectif long terme.

MARDI : À VOS STYLOS POUR GÉNÉRER DES IDÉES

S’inspirer

Le matin, tout le monde arrive avec un sac d’idées et des inspirations en provenance de concurrents (proposant le même service ou une même fonctionnalité).

C’est l’heure de la « lightning demo ». Chacun dispose de 3 minutes pour exposer une ou deux idées utiles pour le projet, retenues de ses trouvailles. Toutes les idées sont représentées sur papier et affichées au mur.

Sketcher

« Work alone together« . Google le préconise aussi bien que nous : rien de mieux qu’un brainstoming avec soi-même pour concentrer son attention, même si on reste solidairement assis dans la même pièce.

Remettez-vous en tête les éléments de la veille (objectif long terme, sprint questions, parcours), jetez sur papier vos idées pendant une vingtaine de minutes.

Puis laissez-vous emporter par le défis du Crazy 8s. Il s’agit de dessiner huit variations en 8 minutes (1 minute par dessin). Cela nécessite de se poser à chaque fois la question : « y a-t-il une autre façon de le faire ?« .

technique du crazy 8s

Gardez-vous 30 minutes ou plus pour synthétiser vos meilleures idées sur une planche garnie de trois feuilles A4, histoire de visualiser une série d’interactions.

présentation du sketching pour un design sprint

Gardez votre planche anonyme et à l’abris des regards jusqu’au lendemain matin.

MERCREDI : VALIDER LE DESIGN

Art museum

La salle se transforme en galerie d’art. Toutes les planches sont scotchées à la verticale, à distance suffisante, pour laisser chacun se balader en silence et positionner des gommettes (en nombre illimité) sur les idées attrayantes. Il peut s’agir d’un détail qui a suscité l’intérêt sur une partie de la maquette, ou de l’intégralité de la planche.

Le facilitateur réunit ensuite le groupe pour une « speed critique » de 3 minutes par planche. Il décrit les idées ayant reçu le plus de gommettes et encourage les sprinteurs à partager leurs remarques. L’auteur de la planche ne s’exprime qu’en toute fin pour révéler son identité et ajouter des explications si nécessaire.

Vote

Les participants n’ont plus qu’une grosse gommette dans les mains, qu’ils doivent positionner sur leur idée coup de coeur. Le vote du décideur vient à la suite et l’emporte. Il arrive que son avis diffère de celui des sprinteurs.

Storyboard

Mettez à plat les séquences à tester le lendemain, avec l’existant. Ne pas proposer de nouvelles idées à ce stade.

JEUDI : CRÉER LE PROTOTYPE

Attribuez les tâches :

  • Création du design : 2 personnes ou plus
  • Rédaction des contenus : 1 personne
  • Choix des médias à insérer (illustration, photos, pictogrammes, …) : 1 personne ou plus
  • Assemblage des écrans et mise en cohérence : 1 personne
  • Préparation du test utilisateurs (écriture du déroulé des entretiens) : 1 personne

La création de design doit être rapide. Vous pouvez utiliser des outils comme Sketch, Keynote, Invision.

Mettez-vous à l’oeuvre et gardez bien à l’esprit qu’un prototype est jetable (n’y mettez pas votre coeur) et qu’il doit être réel – juste ce qu’il faut -pour recueillir de vraies réactions de la part des utilisateurs.

VENDREDI : TESTER

Cinq entretiens suffisent normalement pour déceler 85% des problèmes. Prévoyez 1h par entretien.

déroulé d'un test utilisateur

Pour entrer dans les détails du test utilisateur, n’hésitez pas à visiter le site de Google Venture, truffé de bons articles et vidéos sur le sujet.

Pendant que l’interviewer mène les entretiens, le reste de l’équipe suit le déroulé dans une autre salle grâce à une vidéo en live, et note sur des post-its les points positifs et négatifs.

La fin de la journée se conclut par un debrief et un plan d’action : continuons-nous ou non ? que développons-nous ? enchaînons-nous sur un autre sprint ?

Ce que nous retenons du Design Sprint

  • Idéal pour tester des solutions osées (qu’on ne prendrait pas le risque de développer sur plusieurs mois)
  • Un plein de bonnes pratiques dont on peut s’inspirer pour tous ses projets (experience map, crazy 8s, méthodes de votes, posture pour les tests utilisateurs, …)
  • Le rôle du facilitateur est stratégique. Il pourrait presque bientôt devenir un métier en soi.

Références

  • Le livre co-écrit par Jake Knapp, John Zeratsky et Braden Kowitz (Google Ventures), Sprint: How to Solve Big Problems and Test New Ideas in Just Five Days. Si cet article vous a plus, achetez-le sans hésiter. Il vous procurera de nombreux détails supplémentaires, des conseils précieux sur le rôle du facilitateur et de l’interviewer, des check lists, des retours d’expérience. 
  • Le site du Design Sprint, de Google Venture
  • Un retour d’expérience (en français) par le blog des Thiguys

 

Avez-vous lu le livre ? Que vous a-t-il apporté ? Avez-vous mis en place des design sprints ?

Nous serions ravis d’avoir vos retours.

À propos de l'auteur

Estelle

Consultante web indépendante, je fais danser ma plume sur tous les sujets qui occupent bien mes journées : UX design, gestion de projet, création d'activité sur le web. Linkedin | | Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *