Référencement naturel : les 5 erreurs à évier à tout prix

Bien référencer son site Internet : les 5 erreurs à éviter à tout prix

Estelle Développer son activité

Inutile de dépenser des sommes folles pour être en première page de Google. Appliquer les bonnes pratiques pourra nettement vous aider ; surtout dans le milieu de la danse, où sincèrement, on est encore à l’âge de pierre en matière d’optimisation SEO.

Référencement ntaurel  : 5 erreurs à éviter

Ceux qui utiliseront les bonnes techniques n’auront pas de mal à sortir du lot

Le SEO, pour ceux qui demandent, est l’acronyme de Search Engine Optimization. Traduction française : référencement naturel. Soit, toutes les techniques gratuites qui vous permettent d’optimiser votre site Internet pour que Google et les autres moteurs de recherche lui donnent plus d’importance, et le fasse grimper dans les résultats de recherche. Le SEO s’oppose au SEA, référencement payant, qui se pratique notamment via les publicités AdWords sur Google (achats de mots clés et compagnie).

Pour commencer dans l’optimisation de votre site Internet, voici les 5 plus grosses erreurs que nous voyons souvent passer (nous ne citerons personne), et qui nous ont inspirés cet article. Point d’inquiétude, tout est réversible.

Voici ce qu’il NE faut PAS faire :

1. Caser ses mots clés dans son nom de domaine, du style www.cours-de-danse-a-paris.com

Sachez que ça ne se fait plus ce genre de truc ! C’est une vieille technique de référenceur, qui marchait peut-être il y a quelques années de cela. Aujourd’hui, Google n’y fait plus attention, et favorise le contenu. Contentez-vous donc de votre nom, celui de votre école ou de votre compagnie. Cela vous permettra d’affirmer davantage votre marque.

2. Prendre le footer (le bandeau en bas du site) pour un fourre-tout de mots clés

Exemple de ce qu’on peut voir écrit dans certains footers : cours de danse paris, cours de danse à paris, cours de tango, école de danse, cours de salsa, professeur de danse, salle de danse, cours débutant, cours intermédiaire, …

Où est Charlie

Quand il y a trop de monde, on ne voit plus personne…

Cette pratique date aussi d’un autre siècle. Maintenant, Google s’en moque comme de son premier algorithme, voire il considère cela comme une pratique « Black Hat » (mauvaise pratique) qu’il n’hésitera pas à sanctionner. N’entassez donc pas tous les mots clés possibles dans ce pauvre footer qui ne vous a rien fait.

3. Oublier son mot clé principal

Si vous voulez être référencé dans les moteurs de recherche, par exemple sur les mots clé « cours de danse », pourquoi est-ce qu’il n’y pas d’onglet dans votre menu qui mentionne clairement « cours de danse » ou encore « planning des cours » ? Pensez aussi à l’internaute qui se ballade sur votre site. Il faut qu’il puisse avoir l’information qu’il recherche en un clic. Sur certains sites, il faut aller fouiller dans un sous-menu de l’onglet Actualités pour espérer enfin tomber sur un planning de cours (et on ne parle pas des plannings en mode image dégueulasse).

4. Dissimuler ses coordonnées de contact

Vous vous demandiez ce que vous pouviez faire de votre footer après y avoir enlevé tous vos mots clé inutiles ? Ne cherchez plus : insérez vos coordonnées de contact. Comme cela, l’internaute n’aura pas à chercher pour savoir où vos activités se situent ou s’il a besoin de vous appeler pour des renseignements. L’adresse est ce qu’il y a de plus important pour le référencement local. Google favorise de plus en plus les résultats de proximité. Il va d’autant mieux comprendre que vos activités se destinent à un public local que l’adresse de vos activités figurera sur toutes les pages de votre site Web. Le footer est l’endroit idéal. Vous pouvez tout à fait conserver en sus votre page « Contacts ».

Recherche locale sur Google

Plus besoin de dire à Google que je recherche des cours à Paris 11, il sait où je suis si je suis connectée à mon compte gmail (60 à 70% des gens sont connectés…même sans le savoir)

5. Penser que la balise Titre 1, c’est juste pour faire joli

Pour ceux qui peuvent éditer le contenu de leur site, vous avez du voir que vous pouvez mettre en forme votre texte (comme sur Word) : paragraphe, Titre 1, Titre 2, Titre 3, … En réalité, ce n’est pas qu’une simple mise en forme. Derrière, Google va analyser votre page en fonction de l’utilisation de ces balises. Une page ne doit contenir qu’une seule balise Titre 1 (en langage informatique html, on appelle cela la balise H1). Et comme dans un vrai document, votre page devra être hiérarchisée. Elle pourra comprendre un ou plusieurs Titres 2, eux mêmes surmontant un ou plusieurs Titres 3, etc.

Alors, c’est parti ? On améliore son site?  On préfère tout de même vous prévenir : il n’y a pas de magie. Travailler sur son référencement est une course d’endurance et comprend bien d’autres aspects, sur lesquels nous reviendrons dans de prochains articles. Mais à force de petits efforts quotidiens, Google vous remerciera !

Cet article vous a-t-il été utile ? Dites-nous comment vous avez fait pour améliorer le référencement de votre site.

Et si le référencement naturel vous intéresse, que vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à regarder nos prochains ateliers Communication & Référencement.

À propos de l'auteur

Estelle

Consultante web indépendante, je fais danser ma plume sur tous les sujets qui occupent bien mes journées : UX design, gestion de projet, création d'activité sur le web. Linkedin | | Twitter

Comments 1

  1. Pingback: Changez votre façon de communiquer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *